Online queries with scopeQuery™
 

Syndicat de la communication, section Fribourg poste, 1893-2009 (Fonds)

Archive plan context


Finding Aid Form

Title:Syndicat de la communication, section Fribourg poste
Creation date(s):1893 - 2009
Level:Fonds

Finding aid file

Histoire administrative / Verwaltungsgeschichte:Histoire
Comme bien d’autres catégories professionnelles de la fin du XIXe siècle, les employés des services postaux commencèrent, dans les années 1880, à s’organiser de façon collective afin de se protéger des mauvaises conditions de travail. En 1891, ils fondèrent la Société suisse des employés des postes, télégraphes et douanes (SSEPTD), une organisation qui regroupait toutes les catégories professionnelles des services postaux, alors entièrement étatisés, soit les divers facteurs (express, courrier, paquets), les trieurs, les buralistes, les facteurs ferroviaires, les télégraphistes et les douaniers. Deux ans plus tard, naissait déjà la section fribourgeoise du SSEPTD. En cette même période, on mit sur pied également la société suisse des fonctionnaires de la poste (SSFP) – section nationale et section fribourgeoise en 1893 – ainsi que la Société suisse des buralistes postaux (SBP) – section nationale en 1893 et section fribourgeoises en 1909. Leurs objectifs principaux, poursuivis durant tout le XXe siècle, étaient la lutte pour la réduction du temps de travail ainsi que pour l’obtention d’améliorations salariales, domaines dans lesquels ces syndicats eurent un certain succès. Au cours des années 1920, les douaniers se séparèrent de leurs collègues du SSEPTD. Les téléphonistes s’y associèrent par contre après la Seconde Guerre mondiale et l’association prit dès lors le nom d’« Union PTT ». Avec l’arrivée de la privatisation à partir des années 1980, avec sont lot de restructurations ainsi qu’avec les inévitables diminutions du personnel, l’Union PTT, en tant que plus grand et important syndicat dans ce domaine,après avoir intégré la Fédération du personnel de la sécurité aérienne suisse (FPSA), fusionna en 1998 avec la Société suisse des fonctionnaires de la poste (SSFP), la société suisse des buralistes postaux (SBP), l'association suisse des fonctionnaires des téléphones et télégraphes (ASFTT), la Section Poste de l'Association du personnel de la Confédération (APC) pour devenir le « syndicat de la communication ». En 2011, Syndicom naissait de la fusion de ce dernier avec Comedia.

Le fonds d'archives
Les documents d’archives de la section fribourgeoise du Syndicat de la communication déposés auprès des Archives de l’Etat en 2011, comprennent, outre les documents du Syndicat, les fonds d’archives des sections fribourgeoises du SBP, SSFP ainsi que de l’UPTT. On y trouve, depuis la fondation des sections fribourgeoises du SSEPTD et du SSFP, les statuts, les procès-verbaux des séances, les rapports annuels ainsi que la correspondance. Pour des raisons inconnues, le fonds du SBP ne comprend pas de documentation antérieure à 1976. En général, la période entre les deux guerres mondiales, n’est que très peu documentée ; les procès-verbaux pour la période 1930-1945, sont notamment les seuls qui ont été conservés, et seulement pour le SSEPTD et le SSFP. Dès 1945, on observe une expansion du volume documentaire : on trouve même les papiers de membres des comités, comme par exemple ceux des présidents et des caissiers. De plus en plus, on conserve la correspondance interne entre les comités et les membres, ainsi que celle externe avec les comités centraux, les médias et les autorités. La documentation administrative, telle que lettres de démissions, formulaires d’inscription ou factures, a été gardée dès 1950. On conserve dans ces fonds également des dossiers thématiques parmi lesquels l’on identifie des activités spécifiques ou des négociations pour des catégories de salaires. En particuliers, on a également conservé de nombreux articles de presse sur différentes affaires, même s’ils ne sont malheureusement que rarement datés. On constate également une augmentation de l’incohérence, dès la fin du XXe siècle, avec de petites séries, parfois très limitées dans le temps et souvent incomplètes. Les fonctionnaires conservaient en effet, chacun selon sa propre logique, différentes sortes de documents qu’ils déposaient dans les archives du syndicat à la fin de leur mandat. Ils n’y joignaient cependant que rarement des notes personnelles. Le fonds comprend également quelques documents et objets particulièrement représentatifs tels que brochures de jubilés, affiches et même un drapeau.

Zone du contenu et de la structure/Inhalt, Ordnung

Internal archive remarks:Lors du travail d’archivage de ce fonds, la priorité a été donnée, dans un premier temps, au traitement des séries les plus cohérentes et qui disposaient déjà d’une structure de classement telle que les statuts, les procès-verbaux, la correspondance et la documentation financière. Dès la seconde moitié du XXe siècle, ces catégories deviennent de plus en plus floues : un effort important a été effectué pour essayer de s’y tenir, ce qui s’est révélé difficile. On constate en particulier que la correspondance est souvent considérée comme un « fourre-tout », dans lequel on retrouve des lettres provenant d’expéditeurs disparates et touchant les sujets les plus divers. Le classement de la correspondance s’est donc basé sur une tentative de maintenir groupée la documentation reçue ou envoyée par les sections fribourgeoises ou leurs membres. Les autres documents ont été classés de façon thématique et on y trouve des dossiers personnels voir même de nouveaux dossiers tels que IV.8.9 Civilités.
Le fond a été classé et décrit par Raphael Longoni, dans le courant des mois de juin et juillet 2011.

Accessions characteristics

Rules and conventions:La consultation est soumise à une autorisation de la part du Syndicat de la communication ou de Syndicom.

Quality of finding aid

Sources complémentaires / Verwandtes Material:Il est recommandé au chercheur désirant approfondir l’étude des syndicats fribourgeois du XXe siècle, de consulter également les fonds d’Unia (Section Fribourgeoise, déposés aux AEF). D’autre part, divers fonds d’archives de syndicats, dont ceux du SSFP et de l’Union PTT sont conservés auprès des Archives sociales, à Zürich.
 

Usage

Permission required:Auteur/origine de l'acte
Physical Usability:Sans restriction
Accessibility:Publique
 

URL for this unit of description

URL: http://www2.fr.ch/aef_query/detail.aspx?id=644758
 

Social Media

Share