BCU
Collections patrimoniales < Imprimés anciens et précieux

Abraham Gemperlin 1585-1597

Portrait Originaire de Rottenburg sur le Neckar (Wurtemberg), Abraham Gemperlin, le premier imprimeur établi à Fribourg, vit le jour vers 1550. Associé à Freiburg en Breisgau à l’imprimeur bâlois Ambrosius Froben, Gemperlin imprima quelques ouvrages en 1583-1584, avant de conclure un accord en vue de son établissement sur les rives de la Sarine, le 7 août 1584. Depuis l’arrivée de Pierre Canisius en décembre 1580, Fribourg vit à l’heure des Jésuites et de la Contre-Réforme catholique. Le Collège des Jésuites (St-Michel), qui ouvre ses portes aux premiers étudiants le 19 octobre 1582, jouera un rôle important dans l’établissement de la première officine catholique établie en Suisse. Dans le courant de l’été 1585, le premier livre imprimé à Fribourg, le Fragstuck des christlichen Glaubens, sort des presses d’Abraham Gemperlin. Sous le signe de la réforme catholique, sa production se compose essentiellement d’oeuvres de polémique contre les protestants, d’ouvrages de prière et de dévotion, parmi lesquels des oeuvres de saint Pierre Canisius (1521-1597) ou de l’humaniste fribourgeois Sébastien Werro (1555-1614). Hélas pour Gemperlin, les affaires ne sont pas florissantes, au point que notre imprimeur décide de quitter Fribourg, en décembre 1593, pour s’établir à Constance. Après l’échec de son entreprise il revient à Fribourg, un an plus tard. L’imprimerie est à nouveau ouverte, mais en association avec Guillaume Maess, à qui le gouvernement confie la charge d’imprimeur du gouvernement en juillet 1595. Une série d’ouvrages portant la mention des deux imprimeurs sortent de l’officine fribourgeoise en 1596 et 1597, mais Gemperlin est emprisonné pour dettes au milieu de l’année, et son association avec Maess est définitivement dissoute. Le reste de la vie du premier imprimeur de Fribourg est une suite d’échecs professionnels : tour à tour marchand de laines, aubergiste, notaire, Gemperlin finit dans la misère et se retrouve indigent à l’Hôpital des Bourgeois de Fribourg. La dernière mention le concernant date de 1616.

Pages de titres des
principaux imprimés
de A. Gemperlin








 
Created by cdi