BCU
Collections patrimoniales < Imprimés anciens et précieux

Henri Ignace Nicomède Hautt 1736-1773

PortraitSeul garçon d’une famille de sept enfants, Henri Ignace Nicomède Hautt (1711-1772) succède à son père à la mort de celui-ci en octobre 1736. Les autorités fribourgeoises le confirment le 6 novembre en qualité d’imprimeur du gouvernement, avant de confirmer ses privilèges, le 24 janvier 1737, pour la papeterie de Marly. C’est à lui que revient l’honneur d’avoir imprimé le premier " journal " fribourgeois, plus à proprement parler un hebdomadaire, la Feuille d’avis du samedy à Fribourg en Suisse, l’ancêtre de la Feuille officielle du Canton de Fribourg. Une autre première est à mettre à son crédit : en 1747 Hautt imprime la première partition musicale issue d’une presse fribourgeoise. Actif et entreprenant, notre imprimeur n’avait pas oublié les liens qui le reliaient avec Lucerne, la patrie de ses ancêtres. En 1743, il y ouvre une officine typographique, d’où il mènera une activité parallèle à celle de Fribourg pendant un certain nombre d’années. Entre 1749 et 1753, Hautt imprime les 10 volumes de la monumentale Histoire des Helvétiens du Baron d’Alt (1689-1770), un des ouvrages marquants de l’historiographie suisse catholique et de langue française. A la mort d’Henri Ignace Nicomède, le 8 juillet 1772, sa soeur Marie Marguerite Elisabeth Hautt (1713-1812) obtient des autorités le droit d’imprimer encore pendant une année, mais le 2 avril 1773 la charge d’imprimeur du gouvernement est confiée à Béat-Louis Piller (1744-1816), auquel succédera son fils François-Louis en 1816. Une nouvelle " dynastie " de typographes, les Piller, supplante les Hautt : une page de l’histoire du livre fribourgeois se tourne.

Pages de titres des
principaux imprimés
de H.I.N. Hautt








 
Created by cdi