BCU
La BCU < Lois et règlements

Règlement concernant la BCU
2 mars 1993

Règlement
du 2 mars 1993
concernant la Bibliothèque cantonale et universitaire
 
Le Conseil d'Etat du canton de Fribourg
Vu la loi du 2 octobre 1991 sur les institutions culturelles de l'Etat (LICE);
Vu les articles 6 let. d et 8 al. 1 de la loi du 24 mai 1991 sur les affaires culturelles (LAC);
Vu l'article 28 al. 1 et 2 de la loi du 7 novembre 1991 sur la protection des biens culturels;
Sur la proposition de la Direction de l'instruction publique et des affaires culturelles,
Arrête:

CHAPITRE PREMIEROrganes
 
Directeur
Article premier. 1 Le directeur assume la direction générale de la Bibliothèque cantonale et universitaire (ci-après: la Bibliothèque). A ce titre, il:
a) exerce la direction scientifique et administrative de la bibliothèque centrale;
b) veille à ce que les mêmes principes bibliothéconomiques soient appliqués à la bibliothèque centrale et dans les bibliothèques décentralisées sises à l'Université (ci-après: les bibliothèques décentralisées).
2 Il prépare les affaires à traiter par la commission.
3 Le directeur est engagé par le Conseil d'Etat.
 
Commission
a) Composition
Art. 2. 1 La commission est composée d'un président, d'un vice-président et de neuf membres, nommés par le Conseil d'Etat pour une période administrative.
2 Les facultés de l'Université y sont représentées par cinq professeurs et le Rectorat, par un membre désigné en son sein.
3 La commission désigne un secrétaire.
 
b) Attributions
Art. 3. 1 La commission veille au bon fonctionnement de la Bibliothèque et elle contribue à son rayonnement. Elle est un organe de liaison entre l'institution et les milieux intéressés par les buts qu'elle poursuit. Elle peut faire toute proposition de nature à favoriser sa gestion et son développement, notamment comme centre de documentation à vocation cantonale.
2 La commission est consultée sur toute question importante en relation avec l'activité de la Bibliothèque; en particulier, elle donne son préavis sur les objets suivants:
a) le programme général d'activité;
b) les prescriptions concernant les relations entre la bibliothèque centrale et les bibliothèques décentralisées ainsi que celles qui sont relatives à la conservation et à la consultation de documents;
c) les plans de développement de la bibliothèque centrale et des bibliothèques décentralisées;
d) les normes bibliothéconomiques régissant la gestion et l'informatisation de la bibliothèque centrale et des bibliothèques décentralisées;
e) les directives relatives au dépôt obligatoire des imprimés et aux enregistrements destinés au public;
f) les concepts de répartition des ouvrages entre la bibliothèque centrale et les bibliothèques décentralisées;
g) l'engagement du directeur;
h) le projet de budget, les comptes et le rapport de gestion de l'institution.
 
c) Séances
Art. 4. 1 La commission se réunit au moins deux fois par an et aussi souvent que le président l'estime nécessaire. Elle doit être en outre convoquée à la demande du Département des affaires culturelles (le Département) ou de trois de ses membres.
2 Elle ne peut prendre de décision que si la majorité de ses membres sont présents.
3 Elle prend ses décisions à la majorité des membres qui se prononcent. Le président peut voter; en cas d'égalité des voix, il départage. Si un membre le demande, le vote a lieu au bulletin secret.
4 Les délibérations de la commission font l'objet d'un procès-verbal.
 
d) Bureau
Art. 5. 1 Le bureau de la commission est formé du président, du vice-président et d'un membre de la commission désigné par celle-ci. Le directeur de la Bibliothèque et le représentant du Département peuvent assister aux séances avec voix consultative.
2 Le bureau examine préalablement les affaires à traiter par la commission et lui fait des propositions.

CHAPITRE DEUXIÈMERelations entre la bibliothèque centrale et les bibliothèques décentralisées sises à l'Université
 
Groupe de coordination
a) Composition
Art. 6. 1 La coordination entre la bibliothèque centrale et les bibliothèques décentralisées est assurée par un groupe de coordination, composé du directeur et d'un représentant du Rectorat de l'Université.
2 Le groupe de coordination est aidé, pour les tâches exécutives, par un collaborateur de la bibliothèque centrale.
 
b) Mandat
Art. 7. Le groupe de coordination veille en particulier à ce que:
a) l'acquisition des livres et périodiques ainsi que l'exécution des travaux de reliure se fassent aux meilleures conditions possibles;
b) l'accès aux bases de données se réalise de la façon la plus décentralisée possible, aussi bien à la bibliothèque centrale qu'aux bibliothèques décentralisées;
c) un décompte des crédits d'acquisition et de reliure encore disponibles soit périodiquement établi;
d) le développement de l'informatisation de la bibliothèque centrale et des bibliothèques décentralisées se fasse selon un concept d'ensemble.
 
c) Tâches
Art. 8. 1 Le groupe de coordination établit, pour chaque domaine et en collaboration avec les responsables des bibliothèques décentralisées, un concept de répartition des ouvrages entre la bibliothèque centrale et les bibliothèques décentralisées.
2 Chaque concept de répartition doit être approuvé par le directeur ainsi que par le Rectorat de l'Université. En cas de désaccord, le Département tranche.
3 Chaque concept tient compte des ouvrages financés par le budget de l'Université et de ceux qui sont acquis au moyen du budget d'acquisition de la bibliothèque centrale.
4 Les concepts de répartition doivent notamment garantir que:
a) la bibliothèque centrale dispose au moins dans chaque domaine des ouvrages généraux permettant un travail interdisciplinaire;
b) les membres de la communauté universitaire disposent à l'Université des ouvrages dont ils ont besoin pour accomplir leurs tâches courantes en matière d'enseignement et de recherches.
 
Organisation des bibliothèques décentralisées
Art. 9. 1 Les bibliothèques décentralisées sont placées sous la responsabilité scientifique et administrative d'un professeur ou d'une commission.
2 Le directeur peut assister aux séances des commissions de bibliothèques décentralisées ou s'y faire représenter.
3 L'Université procède au choix des bibliothécaires scientifiques et des bibliothécaires diplômés qu'elle engage ainsi qu'à l'établissement de leurs cahiers des charges, sur préavis du directeur.
4 La bibliothèque centrale assure la formation bibliothéconomique permanente des bibliothécaires engagés par l'Université.
 
Plans de développement des bibliothèques décentralisées
Art. 10. Le directeur est associé à l'élaboration des plans de développement relatifs aux bibliothèques décentralisées.
 
Choix des ouvrages à acquérir par l'Université
Art. 11. 1 L'Université décide du choix des ouvrages à acquérir au moyen des montants figurant à son budget.
2 L'exécution des commandes s'effectue selon les normes établies par le directeur.
 
Retours
Art. 12. 1 Les bibliothèques décentralisées peuvent demander en tout temps que des ouvrages se trouvant dans leurs collections soient déposés à la bibliothèque centrale. La décision incombe au directeur qui organise les modalités techniques du dépôt demandé.
2 Le directeur peut ordonner, pour des motifs tirés de la protection du patrimoine culturel ou pour des raisons de sécurité, le retour à la bibliothèque centrale de collections ou d'ouvrages rares ou précieux déposés dans les bibliothèques décentralisées.

CHAPITRE TROISIÈMEPrincipes bibliothéconomiques
 
Résiliation d'un abonnement à un périodique ou à une suite
Art. 13. La résiliation d'un abonnement à un périodique ou à une suite ne peut se faire que sur le préavis du groupe de coordination.
 
Traitement des ouvrages
Art. 14. Le traitement bibliothéconomique des ouvrages (catalogage formel et par matière, cotation, etc.) s'effectue selon les normes établies par le directeur.
 
Reliure
Art. 15. 1 La procédure à suivre en matière de reliure des ouvrages est fixée par le directeur.
2 Les responsables de la bibliothèque centrale et des bibliothèques décentralisées déterminent pour leur bibliothèque les ouvrages à relier.
3 Les frais de reliure des ouvrages et périodiques sont à la charge de la bibliothèque dans laquelle ils sont déposés.
 
Inventaire
Art. 16. Les responsables de la bibliothèque centrale et des bibliothèques décentralisées procèdent périodiquement à l'inventaire de leurs collections, conformément aux normes établies par le directeur.
 
Consultation et prêt
Art. 17. 1 Les heures d'ouverture de la bibliothèque centrale sont fixées par le Département, sur la proposition du directeur.
2 Les heures d'ouverture des bibliothèques décentralisées doivent en principe être équivalentes à celles de la bibliothèque centrale.
3 Les ouvrages se trouvant à la bibliothèque centrale et dans les bibliothèques décentralisées peuvent être consultés sur place gratuitement, selon les directives des responsables de ces bibliothèques.
4 Les modalités techniques du prêt des ouvrages hors de ces bibliothèques sont déterminées par le directeur.
5 Le prêt des ouvrages d'une bibliothèque à l'autre, de même que le prêt interurbain incombent à la bibliothèque centrale.

CHAPITRE QUATRIÈMEPrêts, dépôts, échanges et aliénations des collections
 
Organe de décision
Art. 18. 1 Le Département décide de tout échange ou aliénation d'un bien culturel appartenant aux collections de la Bibliothèque.
2 Le directeur décide de tout prêt ou dépôt d'un bien culturel précieux ou ayant une importance historique, et appartenant aux collections de la Bibliothèque.
3 Le contrat indique les charges et conditions qui sont liées au prêt, au dépôt ou à l'échange.
4 Le Département et le directeur peuvent restreindre ou refuser de telles transactions pour des motifs tirés de la protection du patrimoine culturel, de la protection de la personnalité, de la volonté des déposants ou de la gestion de l'institution.
 
Achat d'objets et de collections
Art. 19. La décision relative à un achat d'objets ou de collections relève du directeur. Les dispositions de la loi financière et de sa réglementation d'exécution sont réservées.

CHAPITRE CINQUIÈMEUtilisation des locaux
 
Manifestations culturelles
Art. 20. 1 Le directeur peut autoriser l'utilisation des locaux de la bibliothèque centrale pour des manifestations culturelles ayant une relation avec les activités de l'institution.
2 Le requérant présente sa demande accompagnée d'une description de l'activité envisagée et d'un budget détaillé.
3 Le directeur peut assortir la décision de charges particulières, notamment une participation aux frais d'organisation de la manifestation autorisée.

CHAPITRE SIXIÈMEFonds en faveur de la Bibliothèque
 
Buts
Art. 21. Il est institué un Fonds en faveur de la Bibliothèque (ci-après: le Fonds) qui a pour buts de permettre à des tiers:
a) de financer des achats d'objets et de collections, des publications et des animations culturelles ayant un caractère extraordinaire;
b) de contribuer au financement de travaux de construction, d'extension et d'aménagement de la Bibliothèque.
 
Ressources
Art. 22. 1 Le Fonds est alimenté par:
a) les legs, dons et les libéralités consenties en sa faveur en vertu de l'article 36 let. m de la loi sur les impôts cantonaux;
b) le produit de la fortune du Fonds;
c) toutes les autres ressources qui peuvent lui être affectées.
2 Le Fonds peut recevoir, sous réserve de l'accord du Département, des libéralités dont l'affectation est proposée par le donateur.
 
Fonctionnement
Art. 23. Le Département décide de l'utilisation du Fonds. L'attribution d'un montant supérieur à 20 000 francs relève du Conseil d'Etat.
 
Gestion
Art. 24. Le Fonds est administré par la commission instituée à l'article 19 du règlement du 14 août 1992 d'exécution de la loi sur les affaires culturelles.

CHAPITRE SEPTIÈMEDispositions finales
 
Abrogation
Art. 25. Le règlement du 22 janvier 1963 de la Bibliothèque cantonale et universitaire (RSF 481.2.11) est abrogé.
 
Entrée en vigueur et publication
Art. 26. 1 Le présent règlement entre en vigueur avec effet rétroactif au 1er janvier 1993.
2 Il est publié dans la Feuille officielle, inséré dans le Bulletin des lois et imprimé en livrets.

 
Created by cdi